Section conseiller en ligne

LA BOURSE ET LE RISQUE

Est-ce un bon temps pour investir dans la bourse?


Cette question que nous recevons très régulièrement chez McLean Capital requiert une clarification dès le départ. Quand on investit "dans la bourse", en réalité on investit dans des entreprises. La bourse est seulement un intermédiaire entre vous et vos entreprises au moment d'une transaction. La question pourrait donc être ré-écrite : "Y-a-t-il des opportunités intéressantes à la bourse en ce moment?" Le cycle économique ne devrait pas rentrer en jeu pour répondre à cette question. Il est très difficile, voir impossible de prédire les cycles économiques. De plus, à long terme, l'effet des intérêts composés fait en sorte que le moment d'entrée devient moins important. Comme exemple, quelqu'un qui avait acheté le plus important indice boursier, le S&P 500, au 31 décembre 2007 juste avant la grande crise financière de 2008, aurait quand même obtenu un rendement annuel de 9 % sur les prochains 10 ans.




Quels sont les ajustements au portefeuille que l'on doit faire ou que McLean Capital ferait lors d'une crise boursière?


1. Si nous avons de l'encaisse excédentaire, il peut être un bon moment de profiter de belles opportunités. Il faut essayer de prendre avantage de M. Marché lorsqu'il fait tomber les évaluations de certains titres de qualité. 2. Il peut être un bon moment de rebalancer le portefeuille. En d'autres mots, augmenter notre pondération dans les titres qui sont devenus plus attrayants et diminuer notre pondération dans des titres stables ou moins attrayants. 3. Rien. Si nous sommes bien investis dans des entreprises de haute qualité qui sont très bien gérées, celles-ci ont tendance à prendre de la valeur durant des crises car elles peuvent prendre avantage des conditions du marché. Elles peuvent acheter leurs propres actions, faire des acquisitions stratégiques, faire plus de publicité pour prendre des parts de marché pendant que les compétiteurs coupent leurs budgets, etc.




Où sera la bourse dans un an?


On ne le sait pas. L'important ce n'est pas de prédire le niveau de la bourse dans quelques mois ou un an. L'important c'est de bien choisir nos entreprises et de se concentrer sur les résultats financiers de celles-ci.




La bourse monte depuis 2009. Le S&P 500 se vend à 22X les profits (2019). Est-ce le temps de vendre?


Le ratio cours-bénéfices du S&P 500 a une valeur limitée car on devrait s'intéresser aux opportunités individuelles et non à la moyenne que le S&P 500 représente. Il est possible qu'une entreprise se transige à un prix raisonnable même si le marché en général se transige à un prix élevé. Il peut y avoir des secteurs déprimés et des secteurs en forte croissance. De plus, le niveau des taux d'intérêt influence beaucoup l'évaluation des actifs comme les actions d'entreprises publiques. Le bas niveau des taux d'intérêt actuellement peut expliquer le ratio cours-bénéfices. Finalement, il n'est pas vrai que la bourse monte continuellement depuis 2009. Les années 2011, 2015 et 2018 n'ont pas été de bonnes années pour les marchés mondiaux incluant le S&P 500.




Est-ce que les fonds qui se définissent éco-responsables ou étiques sont bons?


Pas toujours. La définition d'éco-responsable ou d'étique est très large pour les fonds et donc parfois il est débattable si certains de ces fonds respectent vraiment cette mission. De plus, il faut faire attention de se concentrer sur des investissements de qualité et ces fonds pourraient ne pas respecter ce principe aussi.




C'est quoi la spéculation?


D'après le dictionnaire Oxford : la formation d'une théorie ou d'une conjecture sans preuves solides. Voici quelques formes de spéculation dans le contexte des marchés boursiers : - Acheter un titre car l'action a montée récemment ; le fait que le prix d'une action a beaucoup montée depuis quelques mois ou même quelques années n'est pas une preuve solide. La variation du prix sur des périodes à court ou moyen terme n'est pas toujours reliée à la capacité de génération de profits dans le futur. - Acheter un titre car nous croyons beaucoup dans l'idée ou l'industrie en question. Une très bonne idée ou une industrie qui va croître beaucoup dans les années à venir n'est pas une preuve au niveau de la capacité de génération de profits dans le futur. - Acheter un titre basé sur une suggestion superficielle ou un article dans les nouvelles. Il est important de faire nos propres devoirs.




Quoi faire avec un petit portefeuille?


Appelez-nous et il nous fera plaisir de vous aider. La meilleure solution est probablement d'investir dans un ou deux indices boursiers et d'être patient.





ACTIONS

Est-ce une bonne idée d'avoir une forte pondération de notre portefeuille dans un seul titre?


Généralement non. Il est vrai que certains investisseurs comme Warren Buffett ont eu beaucoup de succès en misant fortement sur quelques positions mais il est important de savoir que d'autres comme Peter Lynch ont aussi eu beaucoup de succès en étant très diversifié. Donc je dirais qu'il est plus prudent de se mettre une limite entre 5 % et 10 %.




Est-ce une bonne idée d'investir dans SNC-Lavalin après la forte chute en 2019?


Pour McLean Capital, c'est non. Pourquoi? Car cette entreprise est complexe et ne respecte pas nos critères de qualité.




C'est quoi le CAPEX?


Le terme "CAPEX" provient de "Capital Expenditures". En français on dit "Investissements en immobilisations". C'est une valeur comptable très importante car le CAPEX n'est pas directement inclut dans les dépenses opérationnelles d'une compagnie. Seulement la dépréciation des immobilisations est incluse. Par exemple, si on achète un ordinateur pour l'entreprise, cette dépense ne passera pas dans les dépenses mais plutôt dans la section sur les flux de trésorerie. La dépense associée à cet ordinateur sera la dépréciation assumée de l'ordinateur. Les règles pourraient assumer 3 ans malgré que l'ordinateur nous soit utile pendant 8 ans.




Que doit-on faire si un dirigeant clé comme Warren Buffett, Alain Bouchard ou Jeff Bezos quitte son entreprise?


Pour McLean Capital, on veut investir dans des entreprises de très haute qualité. Donc, une gestion exemplaire ne devrait pas être le seul critère de sélection pour faire un placement. Il faut tout de même apprendre à connaître la nouvelle gestion pour s'assurer que celle-ci respecte nos critères. Généralement, le choix d'un successeur exceptionnel fait partie d'une gestion exemplaire, donc on pourrait s'attendre à ce que les dirigeants clés de nos entreprises vont faire des bons choix.




Est-ce une bonne idée d'investir dans un CPG boursier?


Non. Un CPG boursier, un billet à capital protégé (BCP) ou un placement garanti lié aux marchés c'est essentiellement un CPG habituel qui ne rapporte généralement pas beaucoup de rendement. Les publicités sont souvent trompeuses et les frais élevés.




C'est quoi un CPG boursier, un billet à capital protégé ou un placement garanti lié au marchés?


C'est essentiellement la même chose. Dans les 3 cas, on parle d'un placement qui garanti votre capital de départ et qui vous donne un rendement dont le calcul se base sur le rendement d'un ou plusieurs indices boursiers. Un exemple traditionnel de calcul du rendement se base sur un pourcentage de participation de 35 %, ce qui veut dire que si le rendement de la bourse est de 10 % dans une année donnée, vous obtenez un rendement de 3,5 % avec votre CPG boursier. Il faut faire très attention à ce type de produit car les publicités sont souvent trompeuses ; par exemple ils vont présenter le rendement total sur 3 ans mais essayer de vous faire penser que c'est un rendement annuel. De plus, les frais peuvent être très élevés. On obtient donc un rendement similaire à un CPG habituel avec le risque de faire 0 % de rendement mais un potentiel vers le haut très limité. Il est aussi important de comprendre que les rendements de CPG boursier sont considérés des revenus d'intérêts. Vous payer donc plus d'impôts qu'avec des dividendes et gains en capital.




C'est quoi la vente à découvert et comment ça fonctionne?


La vente à découvert c'est un type de transaction boursière où on essaie de profiter de la baisse du prix d'un titre. Le fonctionnement est relativement simple. Voici un exemple de vente à découvert sur Coca-Cola : 1. Vous empruntez 1 action de Coca-Cola qui se vend présentement pour 50 $. Votre courtier s'occupera d'organiser l'emprunt pour vous. 2. Vous vendez immédiatement cette même action dans les marchés boursiers pour 50 $. Votre compte de courtage a donc maintenant 50 $ en encaisse et vous devez 1 action de Coca-Cola à votre prêteur. 3. 6 mois plus tard, vous rachetez 1 action de Coca-Cola pour 45 $ et vous la redonnez au prêteur. Vous payez des intérêts de 1 $ sur votre emprunt et il vous reste 4 $ de profit. Vous avez donc obtenu un profit sur la baisse du titre de Coca-Cola. Il faut faire très attention avec la vente à découvert, car si le titre en question monte beaucoup, ça peut vous coûter très cher.




Comment se compare les frais de McLean Capital avec l'industrie?


Ils sont beaucoup plus bas et 100 % transparent. En général, on conseiller financier ou un courtier vous divulgue seulement un frais de gestion d'environ 1 % mais en réalité vos frais sont beaucoup plus élevés. Voici un exemple de structure de frais qui représente bien la moyenne de l'industrie : Frais du conseiller : 1,0 % Frais d'administration : 0,5 % (cachés) Frais des fonds mutuels que vous détenez : 1,2 %(cachés) Frais totaux : 2,7 %




Est-ce que les rachats d'actions sont une bonne chose?


Lorsqu'une entreprise côtée en bourse achète ses propres actions, on appelle ça un rachat d'action. On va souvent percevoir cette pratique comme un geste positif que les dirigeants ont confiance dans leur entreprise mais il faut faire attention. Les gestionnaires peuvent êtres rémunérés sur la croissance des bénéfices par actions et ceux-ci sont évidemment infuencés par le nombre d'actions en circulation (dénominateur). Parfois, même si les bénéfices de l'entreprise n'ont pas de croissance, les gestionnaires peuvent créer de la croissance "artificielle" au niveau des bénéfices par action en rachetant des parts de l'entreprise dans les marchés. L'important est de déterminer si le rachat se fait à un prix qui fait du sens. Si l'entreprise rachète ses actions lorsque l'action se vend en-dessous de sa valeur intrinsèque, les gestionnaires apportent de la valeur aux actionnaires existants. Dans le cas contraire, ils détruisent de la valeur ; autant plus si ils sont sur-rémunérés en le faisant.




Pourquoi certaines actions se vendent au-dessus de 1 000 $?


Le prix d'une seule action dépend du nombre d'actions en circulation et le nombre d'actions en circulation est arbitraire. Si une entreprise a une évaluation globale de 100 millions de dollars et qu'elle a 0,1 millions d'actions en circulation, le prix d'une action sera de 1 000 $. Si l'entreprise décide de donner 999 actions pour chaque action détenue, il y aura maintenant 100 millions d'actions en circulation et le prix deviendra de 1 $. Toutefois, l'évaluation globale demeure la même et cette transaction ne change rien en théorie.





OBLIGATIONS

En quoi consiste une débenture convertible?


C'est comme une obligation où l'on reçoit des intérêts mais où l'on obtient aussi une option de convertir nos débentures en actions de la compagnie émetrice à un prix pré-établi. Il y a une échéance à l'option conversion. Si le prix de l'action monte au-dessus du prix de conversion, on pourrait faire de l'argent en exerçant notre pouvoir de conversion. Au Canada il n'y a pas beaucoup de débentures convertibles disponibles et peu de ces émetteurs sont assez solides pour êtres de bons placements en revenu fixe.




Y-a-t-il des obligations intéressantes en 2019?


C'est très difficile de trouver des opportunités en ce moment. Au Canada, on peut obtenir environ 2,2 % d'intérêts avec des échéances à court terme et 2,6 % avec des échéances de 10 ans. C'est très bas. De plus, si les taux d'intérêts augmentent, les obligations de plus longues échéances vont perdre plus de valeur. On peut se tourner vers des actions privilégiées ou des débentures convertibles mais on doit toujours péconiser la sécurité du capital.




Est-ce que je devrais avoir des obligations dans mon portefeuille?


Pas nécessairement. Il y a une fausse notion que les obligations sont moins risquées que les actions. En réalité, elles sont moins volatiles. La différence est importante car si vous avez un horizon à long terme, la volatilité à court terme d'un placement devient moins importante, voir inutile. La vrai définition du risque financier c'est la possibilité de perte de l'argent de façon permanente. Lorsque l'on obtient moins de rendement sur une obligation et que le niveau de l'inflation, on perd du pouvoir d'achat de façon permanente.




Comment je devrais répartir mes placements entre les obligations et les actions?


Chez McLean Capital, nous croyons que la réponse à cette question dépend généralement de 3 facteurs : 1. Votre horizon de temps pour vos placements 2. Le niveau des taux d'intérêts 3. Les opportunités dans le marché des actions Plus votre horizon de temps est long, que les taux d'intérêts sont bas et qu'il y a des opportinutés au niveau des actions, moins vous avez besoin de tenir des obligations.
Il faut aussi se rappeler que même si vous vous approchez de la retraite, vous n'allez probablement pas retirer tous vos placements du jour au lendemain. Si vous planifiez décaisser 5 % ou moins de votre REER par année, votre horizon pourrait encore être à long terme. Si vous voulez obtenir des pondérations précises ou mieux comprendre c'est quoi un horizon de temps à long terme, vous pouvez nous contacter : ianmclean@mcleancapital.ca.




Est-ce que les obligations sont plus sécuritaires comme placements?


Les obligations ne sont pas nécessairement des investissements plus sécuritaires, bien qu'elles soient généralement moins volatiles que les actions. Les obligations de portefeuille à faible taux d'intérêt peuvent réduire vos rendements futurs et donc entraîner un risque de type «coût d'opportunité». De plus, même si le principal d'une obligation est censé être remboursé à un moment précis dans le futur, il y a de nombreux cas où cela ne s'est pas produit. Les entreprises et les pays ont souvent utilisé les lois de la faillite dans le passé, ce qui a fait perdre beaucoup d'argent aux détenteurs d'obligations.




Est-ce que les actions privilégiées sont une bonne alternative aux obligations?


Il y a plusieurs types d'actions privilégiées : 1. Actions privilégiées perpétuelles : celles-ci peuvent êtres très sensible si les taux d'intérêt augmentent. 2. Actions privilégiées à taux réinitialisés : le taux d'intérêt est réinitialisé sur une certaine fréquence (au 5 ans par exemple) mais les compagnies peuvent avoir le droit de les racheter donc ce n'est pas toujours avantageux pour l'acheteur. 3. Actions privilégiées flottantes : celles-ci peuvent êtres plus intéressantes mais il faut faire nos devoirs. Le taux d'intérêt est continuellement réajusté (chaque trimestre par exemple). Il faut faire attention avec ce type de produit.





ÉCONOMIE

Plusieurs parlent d'une récession imminente. Est-ce qu'on devrait attendre avant d'investir à la bourse?


On ne devrait pas prendre nos décisions d'investissement en se basant sur le risque d'une récession car il est pratiquement impossible de prédire les récessions. Les économistes ont prédit environ 1 récession sur 2 historiquement donc la bonne prédiction d'une récession à venir est probalement le fruit du hazard. Comme l'économie est généralement en croissance et qu'on peut investir dans des entreprises qui prennent de la valeur à travers tous les cycles économiques, à long terme, récession ou non, on devrait investir si les opportunités sont présentes.




Quel est le risque d'investir dans un titre en devise américaine ou autre?


Historiquement la variation du taux de change n'a pas eu un impact important sur un portefeuille canadien/US sur une longue période de temps. Certaines années la devise peut nous aider et d'autres nous nuire. Il n'y a donc pas d'avantage à essayer de prédire les devises. Il faut se concentrer sur nos entreprises. À long terme c'est vraiment ce qui va compter. De toute façon, prédire les variations de devise est extrêmement difficile, voir impossible dans la plupart des cas.




Est-ce que les facteurs économiques sont importants à considérer lorsque l'on investi à la bourse?


La philosophie de McLean Capital est de se concentrer sur les entreprises détenues dans le portefeuille. Nous concentrons nos énergies à étudier leurs avantages compétitifs, leurs modèles d'affaires, leurs performances financières, etc. Certaines données comme la confiance des consommateur pourraient possiblement donner une indication du potentiel de la bourse en général pour les années à venir, mais c'est toujours mieux de regarder le potentiel de chaque opportunité individuellement d'après McLean Capital.




Est-ce que le niveau des taux d'intérêt est important?


Les taux d'intérêt sont extrêmement importants pour l'activité économique et la valorisation des actifs. Les évaluations de l'immobilier, des actions et des obligations ont toutes tendance à augmenter lorsque les taux d'intérêt baissent. Pour l'immobilier, des taux d'intérêt plus bas vous aident à vous offrir une hypothèque plus importante. Pour les actions, les taux d'intérêt ont également une relation inverse avec les ratios d'évaluation. Pour les obligations, lorsque les taux d'intérêt baissent, les anciennes obligations qui paient plus d'intérêt valent plus. Des taux d'intérêt bas peuvent vraiment alimenter les évaluations.




C'est quoi le capitalisme?


D'après Wikipedia : le capitalisme désigne un système politique et économique reposant sur la propriété privée, notamment des moyens de production, le libre échange sur des marchés et la libre concurrence. Fondamentalement, le capitalisme repose sur l'idée de la liberté : on doit laisser une personne travailler comme elle veut, quand elle veut et dans le domaine qu'elle veut. On doit aussi permettre la personne d'être récompensée tel que les marchés décident. Évidemment il n'y a pas un système qui est 100 % capitaliste.





COMPTES

Est-ce que le REEE (régime enregistrée d'épargne-études) est un bon véhicule de placement, comment ça fonctionne et comment l'optimiser?


Oui, le REEE est le régime enregistré le plus généreux donc il devrait être prioriser avant les autres. Voici les modalités importantes du REEE : - On peut cotiser jusqu'à 2 500 $ par année par enfant. - On peut cotiser jusqu'à 5 000 $ maximum pour ratrapper une année à la fois. Donc 10 ans devient l'âge critique si on ne veut pas perdre de subventions. - La subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) est de 20 % à 40 %, selon le revenu net familial rajusté. Le montant maximum versé en SCEE est fixé par le gouvernement fédéral. Maximum annuel de 600 $. Maximum total par bénéficiaire à vie de 7 200 $. - L'incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) est de 10 % à 20 %, selon le revenu net familial rajusté. Le montant maximum versé en IQEE est fixé par le gouvernement provincial. Maximum annuel de 300 $ en IQEE. Maximum total par bénéficiaire à vie de 3 600 $ en IQEE. - Nul besoin d’être le parent, car les grands-parents, un oncle, une tante, un ami de la famille peut aussi souscrire pour un enfant qui lui est cher. Donc si les parents ne peuvent pas cotiser, les grands-parents peuvent aider.




Choisir le REEE (régime enregistrée d'épargne-études) individuel ou familial?


Une différence importante entre le REEE individuel et le familial c'est que le REEEE individuel ne requiert pas un lien de parenté. Souvent des grands-parents ouvrent des REEE pour leurs petits enfants et ils doivent le faire avec des REEE indivuels. Au niveau des subventions, c'est exactement la même chose entre le REEE individuel et familial. Pour les parents d'un enfant, voici les avantages de choisir le REEE familial si on a plusieurs enfants : - Un compte VS plusieurs comptes donc plus simple - Plus de flexibilité au moment des décaissements. Il arrive que la subvention provinciale ne soit pas déposée lorsque l'on cotise pour un enfant et que l'on décaisse pour un autre donc il faut faire attention.




Quel est la différence entre un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et un fonds de revenu viager (FRV)?


Un compte REER doit obligatoirement être converti en FERR (ou en rente) l’année du 71e anniversaire de son détenteur (autrement, il est liquidé et la somme totale est imposable l’année de cette liquidation). Un compte FRV est essentiellement la même chose qu'un FRV mais les fonds proviennent d'un compte de retraite immobilisé (CRI) ou d'un régime d’épargne-retraite immobilisé (RERI). Voici les modalités importantes du FERR et du FRV : - Il n'y a pas d'âge minimum pour transférer des fonds dans ces véhicules de placements mais l'âge maximale est 71 ans. - Il y a un retrait annuel minimum. Ce montant dépend de votre âge et de la somme totale placée dans le compte. À 71 ans, par exemple, vous devrez retirer annuellement 5,28 % de votre épargne. À 80 ans, 6,82 %. Au fur et à mesure que vous prenez de l’âge, le pourcentage augmente jusqu’à atteindre 20 % à partir de 95 ans. - La croissance des placements est à l'abri de l'impôt jusqu'au moment du retrait. - Les montants reçus de ce régime s'ajoutent à vos revenus de l'année. Cliquez ici pour voir comment optimiser vos impôts avec un FERR ou un FRV.




Est-ce que l'on peut nommer un bénéficiaire sur un compte enregistré sans utiliser un testament au Québec?


Non, au Québec on ne peut pas nommer un bénéficiaire sur un compte enregistré. Seulement le testament prévaut.




J'ai un régime de retraite au travail et j'ai épuisé toutes mes cotisations dans mon REER et mon CELI. Y-a-t-il un autre compte à l'abri de l'impôt?


Voici quelques options pour vous : 1. Si vous avez des enfants, vous pourriez cotiser à un régime enregistré d'épargne-études (REEE). 2. Si vous avez un/une conjoint(e), vous pourriez cotiser au REER et CELI de celui-ci ou de celle-ci. 3. La meilleur façon d'épargner des impôts c'est de conserver des titres de grande qualité à long terme pour ne pas engranger des gains en capital.




Est-ce une bonne idée de cotiser au Fonds FTQ pour obtenir l'important crédit d'impôt?


Pas nécessairement car malgré le crédit d'impôt, le rendement global pourrait être décevant si la performance du Fonds est en-dessous de la moyenne. Le rendement du Fonds FTQ n'a pas été excellent historiquement même avec le crédit d'impôt. Le Fonds FTQ n'a pas comme mission d'obtenir de bons rendements. Sa mission est de créer des emplois au Québec, de former des travailleurs québécois et de stimuler l'économie québécoise et ce, souvent en investissant dans des titres plus risqués. Il faut aussi être conscient du désavantage au niveau des restrictions pour ravoir son capital. On doit être investi dans le Fonds pour minimum 2 ans et on peut généralement sortir seulement si on est à la retraite (si moins de 65 ans) et qu'on a dépassé l'âge de 45 ans. De plus, la procédure de sortie est difficile.




Lorsque l'on retire de l'argent d'un CELI, comment ça fonctionne pour remettre cet argent dans le futur?


1. Vous devez attendre au prochain 1er janvier. Par exemple, si vous retirez le 1er décembre, vous avez seulement un mois à attendre. 2. Les gains obtenus dans le CELI par le passée pourront tous êtres réinvestis. Par exemple, vous avez accumulé 100 000 $ dans votre CELI mais la contribution maximale est de 63 500 $ (2019), si vous retirez le 100 000 $ dans une année donnée, vous pouvez remettre 100 000 $ + la nouvelle cotisation le prochain 1er janvier.




Comment choisir entre le REER ou le CELI?


1. Quel est votre objectif? S'agit-il d'un investissement pour la retraite ou pour un projet autre? 2. Quelles sont vos attentes pour les revenus futurs? Si votre revenu devrait être stable ou diminuer, le REER serait peut-être une meilleure option. Si votre revenu devrait augmenter considérablement dans le futur, il vaut peut-être mieux attendre avant d'investir dans votre REER pour bénéficier d'une déduction fiscale plus importante dans le futur. Vous pourriez même utiliser votre CELI pour cotiser à votre REER dans le futur. 3. Avez-vous suffisamment de revenus, de liquidités et de stabilité pour ne pas avoir à retirer d’argent de votre compte? Sinon, le CELI est probablement une meilleure option. Construire des scénarios avec votre conseiller peut également être un bon moyen de répondre à cette question.




Qu’arrive-t-il si je dépasse la limite annuelle de cotisations au CELI?


Une pénalité de 1 % par mois s’applique à la cotisation excédentaire aussi longtemps qu’elle demeure dans le CELI au cours d’une même année civile. Le changement d’année marque en effet l’entrée dans une nouvelle période de cotisation, donc votre excès pourrait s'annuler.




Si je n’ai pas cotisé avant cette année, qu’arrive-t-il de mes droits de cotisation des années antérieures?


Vos droits de cotisation inutilisés sont cumulatifs depuis 2009, année de la création du CELI. Si vous n’avez encore jamais cotisé à un CELI et que vous aviez 18 ans en 2009, vous avez donc accumulé 69 500$ en droits de cotisation de 2009 à 2020. Vous pouvez cotiser à hauteur de ce montant en une seule année.




Quels types de placements peut-on avoir dans un CELI?


Vous pouvez détenir des actions, des obligations, des fonds mutuels et même des fonds privés. Le CELI est compte de placement et non un produit en soit.




Qu’est-ce qu’un «titulaire remplaçant» sur les formulaires de demande de CELI?


Advenant votre décès, votre survivant (époux ou conjoint de fait seulement) peut être nommé titulaire remplaçant. Cette personne devient le nouveau titulaire du compte, qui continue d’exister. Le nouveau titulaire pourra alors conserver les deux CELI distincts ou encore transférer la valeur du compte au CELI qu’il détenait déjà, et ce, sans que ses propres droits de cotisation en soient diminués.




Puis-je ouvrir un CELI conjoint?


Non, seuls les comptes individuels sont permis pour le CELI. Vous pouvez cependant ouvrir un CELI au nom de votre conjoint et y cotiser en son nom. Ainsi, un ménage à revenu unique peut doubler l’épargne qu’elle met à l’abri de l’impôt.




Mes enfants ont 13 et 17 ans. Es-t-il trop tard pour cotiser au REEE?


Pour votre enfant de 13 ans, il peut encore être avantageux de cotiser. Les subventions du gouvernements ne sont pas disponibles si le REEE est ouvert lorsque votre enfant est plus vieux que 15 ans.





PLANIFICATION ET FISCALITÉ

Qu'est-ce que je peux faire pour atteindre mes objectifs financiers?


Il y a plusieurs outils pour réussir à couper dans ses dépenses dans le but d'augmenter son épargne. Toutefois, on peut aussi travailler à s'assurer que notre portefeuille de placements est optimisé. Vous devriez bien connaître les rendements que vous avez obtenu sur une longue période ; 5 ans par exemple. Voici un tableau qui démontre bien l'importance d'optimiser son portefeuille. Ça vous donne le montant annuel que vous devez mettre de côté pour atteindre un portfeuille de 1 000 000 $ dans 30 ans. Vous pouvez aussi utiliser le calculateur pour voir le résultat sous d'autres scénarios dans la section " Calculateurs" au bas de cette page.




Comment je peux optimiser mes impôts lorsque je dois retirer d'un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou un fonds de revenu viager (FRV)?


Un compte REER doit obligatoirement être converti en FERR (ou en rente) l’année du 71e anniversaire de son détenteur (autrement, il est liquidé et la somme totale est imposable l’année de cette liquidation). Voici comment optimiser vos impôts dans ces comptes : - Si vous avez un conjoint plus jeune que vous, vous pouvez demander que le calcul des retraits soit basé sur son âge plutôt que sur le vôtre. Le montant à retirer chaque année sera donc plus petit. Ce choix, qui doit être fait à l’ouverture du FERR, est irrévocable, même si vous divorcez ou si votre conjoint décède. - Si vous n’utilisez pas tout l’argent retiré, vous pourriez placer l’excédent dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI). - S’il reste de l’argent dans votre FERR à votre décès, les sommes peuvent être transférées à votre conjoint sans être imposées.




Quel est la meilleur façon de sauver des impôts avec nos placements?


La meilleur façon c'est d'investir dans des entreprises de qualité et de les conserver le plus longtemps possible. On paye seulement l'impôt sur le gain au moment de la vente donc cette stratégie est extrêment efficiente. De plus, si on peut trouver des entreprises qui sont capables de réinvestir la totalité de leurs profits dans la croissance organique, on devrait aussi sauver des impôts car les dividendes sont une source de revenus imposables. La croissance organique de l'entreprise fera augmenter la valeur de l'entreprise et donc notre gain en capital non-réalisé.




Est-ce que les frais de gestion de portefeuille sont déductibles?


La Loi de l’impôt sur le revenu permet à un contribuable de déduire de son revenu les frais payés (autres que les commissions) à une firme ou un particulier dont l’activité principale consiste à donner des conseils sur l’achat ou la vente de valeurs mobilières appartenant au contribuable, ou pour la gestion de ses valeurs mobilières. Les commissions sont exclues de la définition des frais de conseil en placement. Elles ne sont donc généralement pas déductibles. Cependant, elles augmentent le prix de base rajusté du placement (PBR), réduisant ainsi le gain en capital (ou augmentant les pertes en capital) lorsque le placement est finalement vendu. Les sommes versées pour d’autres types de conseil, par exemple la planification financière, ne sont pas déductibles. Aucun honoraire n’est déductible s’il est payé relativement à un compte enregistré (REER, FERR, CELI, REEE, REEI). Pour les impôts du Québec : Le Québec possède ses propres règles en la matière : les honoraires de conseil peuvent seulement êtres déduits contre des revenus de placement, tels le revenu d’intérêt, le revenu étranger, le revenu de dividende canadien et le gain en capital imposable. Les honoraires non déduits pourront être accumulés sur l’annexe N de la déclaration d’impôt du Québec. Les honoraires ainsi accumulés pourront être utilisés pour les revenus de placement gagnés au cours des trois années précédentes, ou utilisés à l’égard de tout revenu de placement qui sera généré à l’avenir (indéfiniment), incluant le gain en capital imposable lors de la revente d’une valeur mobilière. S’il reste des honoraires non déduits au décès du particulier, ils pourront être utilisés dans la déclaration finale d’impôt du particulier, peu importe le type de revenu. Pour les impôts au niveau fédéral : Au fédéral, les honoraires de conseil sont déductibles contre tout type de revenu.




Pourquoi un CPG boursier/billet à capital protégé n'est pas avantageux fiscalement?


Parce que vos rendements sont considérés comme des revenus d’intérêts qui sont imposés comme un revenu normal. Les rendements de vos placements boursiers proviennent généralement des dividendes et des gains en capital, qui ont des conséquences fiscales moins importantes.




Quelle est la différence entre un dividende déterminé et un dividende non-déterminé?


Un dividende déterminé est le plus souvent un dividende versé sur le revenu de la société qui est assujetti aux taux d'impôt de base des sociétés. Un dividende non-déterminé est en général un dividende versé sur le revenu de la société qui était admissible à la déduction accordée aux petites entreprises. Le crédit d'impôt pour dividendes est moins élevé pour le dividende déterminé car l'entreprise sous-jacente paye probablement moins d'impôts.




Comment sont imposés les dividendes la plupart du temps?


Pour une entreprise publique canadienne, en général, on obtient un crédit d'impôt pour nos dividendes. Le crédit d'impôt est calculé en multipliant nos dividendes par (1+majoration) et ensuite on multiplie le montant obtenu par la % du crédit d'impôt. Cette table n'est pas nécessairement à jour.




Est-ce que je vais être imposé au moment de retirer mes parts du Fondaction CSN ou du Fonds FTQ à ma retraite?


Pas nécessairement car vous pouvez transférer votre argent dans un compte REER.




Quelle est la meilleure façon de décaisser son REER pour minimiser les impôts?


Cette question demande probablement une consultation mais voici 2 éléments importants : 1. Il peut être bien d'attendre à 65 ans pour fractionner nos retraits avec notre partenaire 2. Il peut être bien de transférer notre REER dans un FERR car au fédéral, dès l'âge de 65 ans, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt sur les premiers 2 000 $ retirés chaque année d'un FERR ou d'un FRV sans égard à votre revenu.




Est-ce que les sommes reçu d'un héritage sont imposables?


Non. Au Canada, les sommes reçus d'un héritage ne sont pas imposables. Toutefois, la succession sera imposée si les capitaux de la personne décédée se retrouvent à l'intérieur d'un REER qui est décaissé ou proviennent de la vente d'actions qui se transigent au-dessus du coût d'achat.




Combien est-il raisonnable de retirer à sa retraite?


Ceci dépend évidemment du montant de départ et du rendement assumé. Pour cette question, je vous suggère de nous appeler au 450-233-0426. Vous pouvez utiliser le calculateur au bas de la page intitulé "Planification de la retraite". Celui-ci peut donner un retrait mensuel raisonnable à la retraite pour un cas général.




Est-ce que je devrais transférer une portion de mon RERI à mon REER annuellement?


Il est souvent possible de transférer annuellement un certain pourcentage de son régime enregistré d'épargne-retraite immobilisé (RERI) vers son REER. Cette procédure implique l'ouverture d'un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et de transférer de l'argent de son RERI à son FERR et ensuite de son FERR à son REER. L'avantage de faire cela est que si vous conserver votre RERI jusqu'à l'âge de 71 ans, vous allez devoir le transférer dans un fonds de revenu viager (FRV). Un FRV toutefois ne vous permet pas de retirer plus que le maximum annuel prescrit par la loi. Un FERR n'a pas de limite pour les retraits.





McLean Capital inc.

4020 Le Corbusier, suite 200
Laval (Québec) H7L 5R2
T. 514.789.8894
T. 1.800.955.8104
ianmclean@mcleancapital.ca

Quoi faire avec votre compte de retraite immobilisé.

© 2020 McLean Capital inc.
Notice Légale